Cameroun - Afrique abc@blogueurs.cm

From the blog

Bibiane Mouangue : « nous pensons que les blogueurs sont l’un des meilleurs outils. L’actualité nous le dit bien »

La chargée de la communication du Système des Nations unies au Cameroun parle de l’accord de partenariat que l’Association des Blogueurs du Cameroun entend signer avec son institution. Celui-ci portera essentiellement sur la promotion des Objectifs du développement durable (ODD).

La chargée de la communication du Système des Nations unies au Cameroun parle de l’accord de partenariat que l’Association des Blogueurs du Cameroun entend signer avec son institution.

Celui-ci portera essentiellement sur la promotion des Objectifs du développement durable (ODD).    

Quelle est l’ambition des Nations Unies vis-à-vis des blogueurs camerounais ?

Permettez-moi de vous dire d’entrée de jeu que nous reconnaissons la place des blogueurs et des influenceurs dans la communication. Nous pensons que les médias non traditionnels qu’ils constituent sont de plus en plus influents pour atteindre des jeunes et certaines catégories de lecteurs qui ne croient plus trop à ce qui est dit dans les médias traditionnels. Nous pensons que les blogueurs et les influenceurs sont des partenaires qui deviennent de plus en plus incontournables pour faire passer certains messages à certaines couches de la société. Lesquelles peuvent facilement être atteintes grâce à Internet.

Une  représentation du système des Nations Unies existe depuis très longtemps au Cameroun. Pourquoi c’est seulement aujourd’hui que vous vous intéressez aux blogueurs camerounais?

J’ai envie de dire « petit à petit l’oiseau fait son nid ». Nous avons eu dans le passé plusieurs approches, et nous évoluons aussi avec le temps. Nous sommes en 2018 et vous voyez bien l’influence qu’on les réseaux sociaux et qui sont observables ces cinq dernières années. Ce n’est pas ce qu’il y avait avant. Donc nous voulons évoluer avec le temps, nous voulons utiliser les outils qui marchent le mieux pour atteindre nos cibles. Ça ne sert à rien de communiquer si on n’entend pas ce qu’on dit. Donc nous pensons qu’il y a beaucoup de choses qui doivent changer et nous voulons avoir des partenaires pour faire passer le message. C’est pour ça que nous nous tournons maintenant vers les solutions qui marchent. Nous nous tournons vers les blogueurs qui sont pour la plupart des jeunes et qui parlent aux jeunes. Vous savez que la population camerounaise, autant elle est jeune, autant elle est vulnérable. Donc nous voulons atteindre ces jeunes et surtout les femmes. Nous pensons que les blogueurs sont l’un des meilleurs outils. L’actualité nous le dit bien.

Cela signifie-t-il que les blogueurs camerounais répondent suffisamment aux attentes des Nations Unies ?

Si vous observez notre approche, nous sommes d’abord allés vers eux pour savoir comment ça fonctionne. C’est l’exercice que nous sommes encore en train de faire. Dans un premier temps nous avons rencontré l’Association des Blogueurs du Cameroun. Nous sommes aussi en train de nous rapprocher des plateformes qui existent, notamment « Blog Hub », « Je suis Camerounais et Je Blogue » et les autres plateformes dont on nous a parlés. Nous voulons savoir comment est-ce que les blogueurs sont organisés au Cameroun ; comment ils bloguent ; quelles sont les thématiques qu’ils abordent et après nous voulons voir comment les aider, les outiller, comment renforcer leurs capacités. Avant tout, nous voulons être une source d’information fiable parce que nous avons remarqué que parfois, les gens veulent communiquer ou sensibiliser sur un sujet, mais n’ont pas forcément l’information à la source. Donc nous voulons être une source d’information pour des thématiques qui nous concernent pour ces blogueurs là.

A quand une véritable collaboration entre l’Onu et l’ABC ?

Les échanges ont commencé avec le Bureau exécutif de l’Association des Blogueurs du Cameroun. Nous sommes en train d’aller vers un mémorandum d’entente, qui est un accord de partenariat signé. Pour l’instant, nous sommes en train de réfléchir sur les termes de cet accord là. Qu’est-ce que concrètement nous allons apporter à l’Association des Blogueurs du Cameroun, comment est-ce que nous allons les accompagner ? Ce sont des éléments qui vont rentrer dans cet accord de partenariat, et nous sommes déjà en train d’y réfléchir.

Selon vous, l’ABC est un plus pour les Nations Unies ?

Nous pensons que cette association est un atout pour nous. Nous voulons accompagner ses membres dans ce qu’ils font.  

Vous souhaitez que le partenariat soit axé sur les ODD. Qu’est ce que les blogueurs sont censés faire pour atteindre ces objectifs?

Je n’ai pas la prétention de dire que les blogueurs ne sont pas censés faire quoi que ce soit, parce que vous nous l’avez bien fait comprendre : le blogueur ne peut pas être emprisonné quelque part dans un concept ou dans une thématique. Le blogueur est libre, c’est ça qui fait le blogueur. Donc que je ne peux pas m’aventurer là dedans, mais nous voulons insister sur les Objectifs du développement durable (ODD) parce qu’ils sont au centre de tout ce que nous faisons. Ils sont également au centre de l’appui des Nations Unies au gouvernement. Tout ce que le gouvernement fait, c’est pour atteindre les ODD. Cependant, les ODD ne sont pas seulement une affaire du gouvernement, mais c’est une affaire de tout le monde. Tout le monde peut contribuer à l’atteinte des ODD et nous pensons que le blogueur peut nous aider à sensibiliser les populations. Donc c’est une affaire de vous et de moi. Nous tous, nous devons être informés sur ces questions-là.

Entretien réalisé par la rédaction  

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *