Cameroun - Afrique abc@blogueurs.cm

From the blog

Elsa Kane : la blogueuse du jour

Je suis Elsa Kane Njiale. Je n’ai pas d’ancêtres sénégalais mais j’ai hérité mon front de plusieurs contrées du pays. Enfant des 7 collines, le blogging et moi c’est une histoire qui commence à se faire vieille. Et dire que tout a commencé par hasard, par curiosité. Je voulais copier l’exemple des aînés dans le métier tels que Beaugas Orain Ndjoyum, à l’époque un de mes chefs de Desk au journal et aujourd’hui patron de Digital Business Africa. Il m’a donné des précieux conseils pour ouvrir mon premier blog. Au départ, il était juste question de publier mes articles de presse. Ceux qui n‘étaient pas acceptés à la rédaction ou réalisés indépendamment.  Je n’avais pas une vision claire du blogging et je savais peu de choses sur sa naissance et son évolution au Cameroun. Depuis, j’ai eu le temps de connaitre les pionniers du blogging dans notre pays.

Au commencement était …

C’est avec Mondoblog que je découvre le blog d’opinion. Et m’inspirant de ces vers d’Aimé Césaire : « Gardez-vous de vous croiser les bras en l’attitude stérile du spectateur, (….), car un homme qui crie n’est pas un ours qui danse… », Je décide de porter un regard moins rêveur sur notre société sans pour autant verser dans la critique tous azimuts. Partager, faire découvrir, dénoncer, s’indigner, mettre en lumière, proposer des idées ou des solutions, voilà le fil conducteur de mes écrits.  J’essaye d’attirer le lecteur tant par la présentation du blog, que mon style rédactionnel et mes titres.

Gérer deux blogs me convient. L’un, Le Journal D’Elsa aujourd’hui, Le Petit Reporter est spécialisé en faits de société et de culture, l’autre est plus ouvert. Le blog est en premier pour moi, un hobby. C’est sans doute pour cela que j’ai dû mal en à faire un business comme certains blogeurs qui ont su transformer cette passion en business et brassent des millions. Chapeau Camarades !

Ce que le jour doit à la nuit

Bloggeuse plutôt discrète, starmania moi connaît pas ! Mais faudra sans doute que je me bouge hein les amis. Aujourd’hui avec le boom des réseaux sociaux, la mode est plutôt au culte de la personnalité. Sinon je pense qu’il est possible d’impacter son milieu de différentes manières. Ainsi je vous parlerai de ce que le blogging m’a  apporté et de ce que j’apporte au blogging 237.

Au-delà des rencontres, des voyages, il y a ses nouvelles compétences acquises grâce à diverses formations. Il y a aussi les initiatives mises sur pied comme le projet aujourd’hui appelé Blog Hub, lancé un samedi de 2016 à Mbalmayo avec Fotso Fokam, Larry Nouanga, Martine Ndo et le TDK. Il continue de se tenir avec de nouveaux mentors et membres.

Il y aussi les « Deaf Ateliers Thématiques », que j’ai lancé il y a quelques années pour essayer à mon niveau de réduire la fracture numérique entre sourds et « entendants ». Je partage les connaissances acquises par pratique ou lors des séminaires. Des bloggeurs plus expérimentés interviennent aussi comme formateurs auprès des sourds et malentendants comme l’an dernier lors d’une session  au Clac de Minboman.

Je pense sincèrement que les tics peuvent aider les personnes en situation de handicap auditif à avoir un meilleur accès au savoir, à l’éducation et même à lutter contre le chômage.  Actuellement, nous aidons quelques sourds à se lancer dans le videolog. Voilà pourquoi je blogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *