Cameroun - Afrique abc@blogueurs.cm

From the blog

L’ABC et DefyHateNow Cameroon forment sur la vérification des faits en ligne

Cet atelier, le premier du genre, organisé par le nouveau bureau s’est déroulé les 12 et 13 décembre 2019 à Douala. L’objectif était d’outiller la trentaine de participants, tous des blogueurs et créateurs de contenus, à la vérification des faits en ligne afin de diminuer la propagation de fausses nouvelles.

Heureux, ils l’étaient tous. Mieux outiller, ils le seront dorénavant. Une acquisition qui s’est faite via des travaux pratiques en groupe lors des deux jours de formation : analyse des discours, des articles et même des plateformes sur lesquelles sont couramment diffusées les fausses informations. Comment vérifier l’authenticité d’une photo et/ou d’une vidéo en ligne ? Comment reconnaître une fausse information ? Des questions qui ont sous-tendu les travaux de l’atelier. Pour chaque information, photo ou vidéo que vous recevez en ligne, « il serait intéressant de vérifier sa véracité avant tout partage afin d’éviter d’induire vos lecteurs ou toutes les personnes qui vous suivent au quotidien. Cette vérification permettra de diminuer les fake news de plus en plus croissants en ligne et parfois partagés même par les médias classiques sans vérification », explique Nelson Kwaje, facilitateur de cet atelier. D’après les études, il existe 7 types de mésinformation ou désinformation : « 1- La satire ou parodie, 2- Le contenu trompeur, 3- Le contenu fallacieux, 4- Le contenu fabriqué, 5- les liens erronés, 6- le faux contexte, 7- contenu manipulé »

Avant d’y arriver, l’atelier sur le fake chacking, Dania Ebongue, le président de l’Association des Blogueurs du Cameroun (ABC), a, dans son propos introductif, retracé la naissance et l’évolution du blogging au Cameroun. « Les premiers jalons sont posés dans les années 2003. S’en suit les évènements Tech tels que les Barcamps qui ont vu la participation de nombreux acteurs du digital au Cameroun, puis la séparation des blogueurs francophones et anglophones. Un challenge de réunification que tente de relever l’ABC depuis sa création en 2017. Le 1er sommet des blogueurs organisé en octobre 2019 a vu la participation des blogueurs des deux parties. La naissance de l’Association des blogueurs apporte un souffle nouveau au blogging camerounais avec de nombreuses opportunités qui s’annoncent pour la quarantaine de membre de l’association  », dixit-il.

Suivez l’atelier de bout en bout à travers le hashtag #FactsMatter237 sur Twitter

Dans la même veine, James Wamathai, président de l’association des blogueurs du Kenya, a expliqué a expliqué comment est née l’association des blogueurs du Kenya, les difficultés rencontrées et comment elle est devenue incontournable auprès des marques. Aujourd’hui, l’accent de ladite association qui compte plus de mille (1000) membres est mis sur la formation tant dans le pays qu’au-delà des frontières kenyannes.

A la suite de cette formation, les organisateurs songent déjà à la création d’un réseau de vérificateurs des faits au Cameroun. De même, DefyHateNow Cameroon compte, avec l’apport de l’ABC, former des personnes qui seront des points focaux et auront la charge de former des membres ou non dans les différentes villes du Cameroun. En attendant la concrétisation de tout cela, le nouveau bureau de l’ABC travaille déjà sur les prochaines formations prévues en janvier 2020.

 

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *